Compte rendu psychologique et éthique

Rendre compte aux parents d’un examen psychologique pratiqué sur leur enfant, est un exercice difficile qui demande du doigté, et la capacité de transposer dans un langage courant, des analyses que le psychologue a pour habitude de penser, et d’exprimer dans un langage de spécialiste, dont la forme et le sens sont abscons aux non-initiés.


Rendre compte d’un examen peut constituer un moment fécond, pour les parents comme pour l’enfant lui-même, de prise de conscience et de réflexion. Un psychologue peut proposer un compte rendu oral et/ou écrit, c’est bien sa propre personne qui décide. Dans tel lieu, le compte rendu est fait aux parents oralement par certains psychologues, dans tel autre le psychologue peut refuser de mettre ses conclusions par écrit, et tel autre cabinet de psychologue remet aux parents un rapport écrit et détaillé.


Quant à savoir quelles informations on doit transmettre ? Faut-il il donner des résultats chiffrés ? Évoquer un diagnostic et sous quelle forme ?


C’est le Code de Déontologie des Psychologues qui donne la liberté de professionnel responsable du bilan demandé. Le compte rendu doit être compréhensible. Le psychologue se doit d’exprimer ses conclusions en langage clair, dénué de jargon et, il garde une certaine latitude pour choisir les informations qu’il souhaite transmettre.

Le psychologue n’est pas un laborantin, qui effectue une analyse dans une obscure officine, pour le compte d’un autre. Il est dans sa spécialité, un consultant à part entière et a une relation directe avec les parents. A l’instant où le psychologue accepte d’intervenir, les parents et l’enfant deviennent ses patients et le psychologue choisit les informations qu’il souhaite transmettre, et la forme qu’il veut leur donner.


Le psychologue n’est nullement tenu de transmettre aux intéressés les protocoles des tests qu’il a fait passer : il doit rendre compte de leurs résultats et de ses interprétations, et il garantit aux intéressés la confidentialité des documents qu’il a en sa possession. « Les parents ne sont pas compétents pour interpréter eux même les tests, et aucun psychologue ne peut accepter de les réinterpréter pour eux « Article 9 du Code de Déontologie des psychologues ».


En conclusion, selon le code de déontologie des psychologues :


« Le psychologue parlera en termes simples et évitera les termes techniques et le jargon. Il s’attachera à mettre en valeur les ressources de l’enfant, ses zones de bon fonctionnement, ses talents, et décrira ses zones de difficulté. Le psychologue n’est pas tenu d’inclure dans ce rapport des résultats chiffrés ».


« Le fait pour un psychologue d’être lié dans son exercice professionnel par un contrat ou un statut à toute entreprise privée ou tout organisme public, ne modifie pas ses devoirs professionnels, et en particulier ses obligations concernant le secret professionnel et l’indépendance du choix de ses méthodes et de ses décisions ».


Mona Rizk

Mona Rizk, Psychologue clinicienne à Suresnes

CONTACT

Horaires. Appeler le :

-Mardi: 14 h - 21h 30
- Jeudi: 14 h - 21 h 30
- Vendredi : 15 h- 21 h 45
- Samedi : 14 h- 20 h 15

Adresse :

Le cabinet se situe au 17 Rue Berthelot, 92150 Suresnes au premier étage porte droite sonnez je viens vous chercher de la salle d’attente
Il n’y a pas de digicode à la porte d’entrée de l’immeuble appuyez sur le bouton pour ouvrir la porte. Après 20h appelez au 06 12 83 25 49.

Moyens de transport :

Tramway - Longchamp (ligne T2)
RER - Gare de Mont Valérien (ligne L)
Bus - Mairie De Suresnes (lignes 144 et 544)
Parking public
Parc Henri IV 2 Rue Ledru-Rollin, Suresnes
Informations pratiques.
1er étage sans ascenseur porte droite

 

Accès Psychologue Suresnes